Instant érotique

Il est tard et elle s’égare dans ses pensées nocturnes.

Draps froissés sur poitrine dénudée, frisson du contact de l’étoffe à la peau. Parfum d’ambre sur les poignets, de musc dans le cou, de jasmin et de vanille dans le creux du bassin. Elle aime la chaleur que son corps donne alentour. Elle se meut, mi-éveil, mi-sommeil, dans les songes de mains qui la palpent, de doigts qui la frôlent, de bouches qui la baisent, de bras qui l’enserrent et la soulèvent, de la puissance d’un autre corps qui la domine et auquel elle se donne.

Elle se laisse emporter, et prendre, ainsi offerte, ainsi donnée. Elle veut être jouet, elle veut être chahutée, elle veut que l’autre vole, le temps d’un soupir, son âme, et qu’il en extraie ce qu’elle y dissimule. A cet instant, et en cet instant seul, elle s’abandonnera vraiment ; et du plus profond d’elle-même viendra ce fabuleux, cet incroyable, cet incomparable extrait de plaisir brut.

Pour l’heure, elle songe. Elle est seule et frissonne au contact des draps, tremble entourée de nuit, sue et salive d’envie. La chair est animale et vorace, tout autant que créatrice d’images et de mouvements, de scénarios et de désirs.

Alors, elle referme les yeux, et se laisse emporter par le sommeil.

Gravure de Yoshitaka Amano

Gravure de Yoshitaka Amano

Publicités

Une réflexion sur “Instant érotique

  1. Pingback: Instant érotique | rienaredire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s