Ô mon pays !

C’est un petit bout de monde avec ses morceaux d’histoire; aux paysages aussi changeants que les expressions dans le regard d’une femme amoureuse. Il porte en son sein des monts et des vallées, il sent contre ses flancs la caresse d’eaux froides et furieuses, ou plus chaudes et lascives.

Il a fait pousser des villes, fières, au-dessus de ses fleuves, dont les ramifications s’étendent ainsi qu’on déploierait les doigts d’une main dont le poing était serré ; il a laissé vierges des torrents et des gorges. Il abonde de richesses verdoyantes et de pics enneigés, et parfois, au détour d’un sentier, les hommes qui vivent là ont érigé, de quelques pierres amoncelées, des villages qui dès le printemps s’enorgueillissent du chatoiement de mille fleurs.

Ici, le climat est clément, la pluie cesse lorsque la végétation est repue, et le soleil offre ses rayons même au creux des hivers parfois rudes. Les êtres qui vivent ici ont la curiosité du savoir, l’amour de la langue, et du bon vivre. C’est un monde où le beau, le bon, le bien, sont d’usage et de coutume.

Ses occupants le modèlent, chacun à sa façon, car ici l’autorité est choisie par tous. Peut-être d’ailleurs est-ce là sa plus grande fragilité, celle de laisser l’équilibre au choix du plus grand nombre.

Si beau, et portant l’étendard des Droits humains, il est accueil et bienveillance au delà de ses apparences renfrognées.

Mon Pays, mon beau Pays, toi qui a vu naître tant de grandes figures de l’humanité, qui porte en ton sein tant de talents admirables, qui te laisse malmener par les diverses aspirations, souvent déraisonnables, de ceux qui te peuplent, mon beau Pays, tiens bon contre ceux qui te croient faible, montre leur que ceux que tu accueilles font ta richesse, montre au reste du monde la grandeur des principes que tu as fait tiens.

Et sois fier, enfin, d’être tel que tu es : ce doux Pays de France.

Publicités

Une réflexion sur “Ô mon pays !

  1. C’est un très beau texte ciselé dans la roche avec une richesse de style. Le piège avec un texte sur la France on pourrait tomber dans le protectionnisme et le nationalisme. Mais tu as écrit : montre leur que ceux que tu accueilles font ta richesse. Et là tu es généreuse. Je suis un de tes followers.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s